mi-parcours

3 mois tout rond

 
Aujourd’hui nous sommes le 15 Novembre et devinez quoi? Cela fait exactement 3 mois que je me suis lancé le défi d’apprendre en l’espagnol en 6 mois et nous sommes donc à mi-parcours.

Tu te demandes probablement où j’en suis. Si tu as suivi les épisodes précédents, tu te rappelles sans doute qu’après la perte de mon iPhone, je me suis rabattu sur Harry Potter y la piedra filisofal en livre audio pour continuer à bosser régulièrement.

Eh bien ça y est, je viens de le finir et je peux dire une chose: je me suis vraiment fait plaisir pendant ces deux semaines! A aucun moment je n’ai eu le sentiment d’être en train de bosser et je ne me suis jamais forcé, j’étais même impatient de pouvoir retourner m’asseoir tranquillement dans un coin du bus mon casque sur les oreilles!

Même si je n’ai fait aucun effort conscient, je pense que lire ce livre m’a aidé à progresser sur plusieurs points importants:

  • Le vocabulaire: Il y a beaucoup de mots qui reviennent assez souvent et à force de les lire ils finissent par rentrer tous seuls. Alors certes il y a des mots qui ne vont probablement plus jamais me servir comme varita (la baguette magique) mais finalement ça reste un pourcentage infime.
  • La familiarisation avec les tournures de phrases espagnoles: sans forcément parler de grammaire pure et dure, l’espagnol a des spécificités pas toujours faciles à appréhender. Je pense notamment à la place de la négation ou des pronoms réfléchis ainsi que la tendance à placer la préposition « a » un peu partout de manière aléatoire du genre seguir a alguien (WTF?). Je crois que je vais pouvoir utiliser tout ça de manière plus naturelle et en évitant la corvée d’ouvrir un bouquin de grammaire.
  • L’assimilation des conjugaisons et des verbes irréguliers: je m’étais déjà pris 5 minutes par jour pendant une semaine pour voir comment les verbes espagnols fonctionnaient mais j’avais vraiment la flemme d’apprendre les verbes de manière active, surtout les irréguliers. Je me disais que savoir conjuguer le verbe chasser à l’imparfait du subjonctif n’allait pas beaucoup me servir et que les formes irrégulières utiles allaient apparaître assez souvent pour que je les retienne. Effectivement le bouquin en est truffé, bon ce n’est pas encore parfait mais j’en ai retenu pas mal.

Un autre truc que je retire c’est que ça vaut vraiment le coup de prendre un livre audio! J’y vois plusieurs avantages non négligeables:

  • Lire et écouter en même temps fait travailler deux sortes de mémoires à la fois ce qui permet de fixer plus facilement.
  • Cela permet de faire du « shadowing » c’est à dire répéter à voix haute avec un petit décalage pour améliorer la prononciation.
  • Cela améliore la vitesse de lecture vu qu’il faut suivre le narrateur. J’aime bien prendre mon temps en français, mis là je n’ai que 6 mois en tout pour réussir.
  • On peut continuer à écouter la cassette même si les mains sont prises par autre chose ou qu’il fait encore (ou déjà) nuit, ce qui n’est pas possible avec un simple livre.

Bon après j’ai vraiment fait de la lecture plaisir, je ne me suis quasiment jamais arrêté sur les mots que je ne connaissais pas ou qui ne ressemblaient pas au français. Il me reste donc à relire de manière consciente armé d’un Stabylo.

Petit bilan de ces 3 mois donc :
- Au bout d’un mois et demi je connaissais 1400 mots.
- Au bout de deux mois je pouvais chatter avec Roberto mon pote mexicain polyglotte.
- Au bout de trois je finissais mon premier bouquin.

Il me reste 3 mois et je compte bien continuer à acquérir du vocabulaire et surtout je vais essayer de mettre l’accent sur l’oral à partir de maintenant. ;)

Crédit image © Ocean/Corbis

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Apprendre l’espagnol en 6 mois (7), 10.0 out of 10 based on 1 rating