ne pas réussir à s'exprimerJe comprends beaucoup mais je n’arrive pas à parler…

Après « pas du tout » et « un petit peu », c’est la phrase que j’entends le plus souvent ici, quand je demande à des allemands s’ils savent parler français.

Et les allemands ne sont pas les seuls bien sûr, je ne compte pas le nombre de fois où j’ai entendu des français me dire ça à propos de l’anglais.

Si toi aussi tu en as marre de prononcer cette phrase à chaque fois qu’on te demande, cet article est fait pour toi.

Histoire d’un malentendu

La plupart des gens qui se retrouvent dans cette situation s’y prennent mal. Je le sais parce que je l’ai vécu moi-même avec l’allemand. Ils croient ou espèrent qu’une bonne compréhension devrait bien un jour finir par se transformer en une maîtrise active de la langue.

Malheureusement c’est loin d’être aussi simple. Du coup ils attendent en vain « l’étincelle », et puis ne voyant rien venir, finissent par se dire qu’ils sont nuls ou que la langue est trop dure.

Un début d’explication

La maîtrise d’une langue comprend plusieurs compétences:

  • Des compétences actives: l’expression écrite et orale
  • Des compétences passives: la compréhension écrite et orale

Les compétences actives et passives sont naturellement liées, mais il y a ce que j’appellerais un effet « sablier ». Les compétences passives sont dans le haut du sablier et avec le temps elles s’écoulent vers le bas du sablier (les compétences actives).

Le sable devant passer par un entonnoir, il s’écoule très lentement. Sans effort volontaire de notre part, les compétences actives vont se retrouver sérieusement à la traîne pour un bon bout de temps.

C’est ce qui fait qu’on peut être capable de comprendre énormément sans parvenir à s’exprimer avec aisance. Je pouvais par exemple lire un article de journal allemand quasi sans problèmes mais j’avais besoin de 2 minutes de réflexion avant de pouvoir formuler une phrase.

Autant dire que dans la vraie vie, le temps que je fasse ma phrase mon interlocuteur avait eu le temps de se faire un sandwich et d’aller chercher ses gamins à la crèche. Bon, on est d’accord que c’est pas folichon comme perspective? Très bien!

La solution

On a trop tendance à voir les langues comme un sujet scolaire comme les maths ou l’histoire, parce que c’est la seule expérience qu’on en a. Moi je verrais plus ça comme le vélo. Comment as tu appris à faire du vélo? Eh bien en faisant du vélo! Pas en lisant « Le vélo pour les nuls » ou un traité de physique des forces. La théorie c’est bien gentil mais rien ne vaut la pratique!

Comment veux-tu bien parler une langue si tu ne la parles jamais?

les langues c'est du gateauPour prendre une autre image, s’exprimer dans ta langue cible c’est comme faire la cuisine.

Même avec la recette sous les yeux, si tu ne fais jamais la cuisine, les premières fois tu vas avoir du mal à t’organiser aux fourneaux (préchauffer ci, mettre ça à réserver, etc). Il n’y a pas de secrets, pour parler avec aisance il faut donc parler, parler et encore parler.

Parler oui mais avec qui?

Une des objections les plus courantes, c’est « je n’ai personne à qui parler, dans mon coin c’est pas facile de trouver des tamouls ».

Effectivement ça peut rapidement devenir un problème mais pas de soucis, j’ai ce qu’il te faut!

Avec qui pratiquer régulièrement?
 

  • Avec toi-même pour commencer. Tu vas peut-être trouver ça stupide, mais c’est très efficace. D’ailleurs c’est ce que les enfants font. Ils se racontent des histoires toute la journée en jouant. Pas parce qu’il sont schizophrènes, mais parce que ça fait partie intégrante du processus d’apprentissage. Ils répètent ce qu’ils ont entendu, s’inventent des histoires, se racontent ce qu’ils vont faire. Tu vas faire pareil. Si tu réfléchis à ta liste de course, paf fais-le dans ta langue cible! Télé ou ciné ce soir? Paf! Tu insultes ce con de Jean-Claude dans tête? Paf! Etc.
  • Avec un tandem. Avec un peu de chance il y a des natifs dans ta ville qui cherchent des gens à qui parler. En général ils galèrent pour se faire des amis sur place, ce sont donc des proies faciles. Vas à l’ambassade ou au consulat du pays de ta langue cible et mets une petite annonce pour les appâter
  • Avec des touristes (qui ont l’air) perdus. Là c’est une win win situation. Tu les aides, ils t’offrent une occasion de pratiquer. Saute-leur dessus dès que tu en vois, ne leur laisse aucune chance!

Non mais moi tes solutions là, c’est pas possible vu où j’habite

Tu habites au fond fond de la Corrèze, là où on a vu un chinois pour la dernière fois en 1992? Tu as tout simplement la flemme de sortir de chez toi? Pas de panique Astuces Langues et le net viennent à la rescousse.

Voici deux sites tip top poil qu’il faut absolument que tu découvres:

Sharedtalk: Sharedtalk est un site tenu par Rosetta Stone (de la méthode du même nom). C’est tout simplement génial, tu peux trouver super facilement des natifs voulant apprendre ta langue. Possibilité d’échanges par mails, chat et même chat vocal. Que demande le peuple? Fais une présentation un peu soignée pour donner envie aux gens de te contacter et roule ma poule!

Lang-8: Tu as envie qu’un natif corrige tes fautes gratuitement? C’est possible! Crée-toi un profil sur Lang-8 et commence à écrire sur ce qui te fait envie dans ta langue cible. J’aime beaucoup l’ambiance sur le site, tu me corriges, je te corrige en retour, c’est très positif.

Allez c’est parti, parle, écris, parle, écris!

P.S: oui c’est moi qui ai fait le gâteau :)

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.8/10 (4 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +4 (from 4 votes)
Je comprends beaucoup mais je n'arrive pas à parler, 7.8 out of 10 based on 4 ratings