Articles taggés espagnol

moqueur burlon

Un mot, un jour (Espagnol-19)

5

Moqueur

moqueur burlon

Le premier mot du jour est burlón et signifie moqueur. Le féminin, moqueuse, se dit burlona. Bref, du très classique. Je pense que le meilleur moyen de s’en rappeler s’est de penser au mot burlesque qui vient de l’italien burla (qui veut dire blague).

Attention, rien à voir avec la définition américaine du burlesque à la Dita von Teese, l’article Wikipédia fait bien de le préciser. :)

Au passage si tu te demandes comment faire le ó eh bien il suffit de maintenir la touche alt appuyée puis de taper 162. Hop! ó!
 
se moucher sonar

Se moucher

Ici rien de bien compliqué, se moucher se dit sonarse, autrement dit se faire sonner (comme un klaxon). Il n’y a plus qu’à s’imaginer en train de se pincer le nez pour le faire sonner comme une trompette » et l’affaire est dans le sac.

Bonus, sonar veut vraiment dire sonner donc c’est deux pour le prix d’un, royal!
 
 
 
 
 

Voyou

voyou en col blancVoyou se dit golfo. Parfois il faut un peu chercher des voies détournées pour trouver un moyen mnémotechnique acceptable.

Finalement je me suis dit que le golf c’est le sport préféré de la criminalité en col blanc, ces voyous du monde de l’entreprise.
 
 
 
 
Crédit photos:
© Roy McMahon/Corbis

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
eclipse

Un mot, un jour (Espagnol-18)

1

Retour à une série laissée un peu en suspens, voilà de qui augmenter un peu ton vocabulaire espagnol ;)

Asombrar

eclipse
Le premier mot du jour est asombrar qui veut dire étonner, stupéfier. Pour m’en souvenir, j’ai fait appel à un souvenir d’enfance: Tintin. Dans l’album le temple du soleil, Tintin, alors captif des Incas, lit dans le journal l’annonce d’une éclipse et fait croire à ces ignorants qu’il commande au soleil.

Les incas étonnés et même stupéfaits par l’assombrissement soudain du ciel demande grâce à Tintin en l’échange de la vie du professeur Tournesol.

Temer


Temer veut dire craindre et vient directement du latin timere (beaucoup plus logique que nous les espagnols, sur le coup). Bon, je sais, ça ne t’aide pas des masses si tu n’es pas un latinisant aguerri qui a lu Virgile dans le texte (timeo danaos et dona ferentes).

Par contre si je te dis « timoré », ça te parle sans doute plus non? Temer → craindre, timoré → craintif.

Apostar

apotre misant
Apostar m’a directement fait penser à apôtre. Quel rapport avec le mot miser, véritable signification d’apostar? Bonne question. Flashback 2000 ans plus tôt, banlieue de Nazareth. Les aspirants messies et autres prédicateurs pullulaient dans le royaume de Judée.

Bien malin celui qui aurait pu dire alors lequel d’entre eux rentrerait dans l’Histoire. On peut dire que les 13 apôtres ont eu du flair lorsqu’ils ont misé sur Jésus (une semaine après Noël, timing de folie sur Astuces Langues).

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Première vidéo après 3 mois d’espagnol

8

Salut à tous, aujourd’hui il y a du nouveau sur le blog puisque je publie une petite vidéo de moi-même en train de parler espagnol.

L’objectif est double, d’une part vous expliquer comment j’ai bossé la semaine dernière après avoir fini Harry Potter et d’autre part vous monter un peu où j’en suis après 3 mois et quelques jours d’espagnol.

Comme je l’explique dans le vidéo, j’ai trouvé un site sympa avec des dialogues très vivants et axés pratique. Dans la vidéo je lis le texte du dialogue en anglais et le traduis à la volée en espagnol.

Ces textes sont vraiment parfaits pour apprendre du vocabulaire, des expression idiomatiques (vayamos al grano) et des formes irrégulières (tuviéramos, estuviéramos).

Malheureusement j’ai merdé sur le niveau du son du dialogue, il va falloir tendre l’oreille…Promis je me rattrape dans la prochaine! ;)

Bon forcément c’est loin d’être parfait, je vous l’accorde et je mesure le chemin qu’il me reste à parcourir pour atteindre mon objectif d’ici mi-février, mais c’est déjà un bon début, non?
 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Inflation espagnole

Un mot, un jour (Espagnol-17)

2

Inflation espagnole17ème épisode de nos aventures espagnolo-mnémotechniques, aujourd’hui nous allons voir les mots monter/augmenter, trou, et balai (je sais, dangereuse combinaison).

Subir

Ah, un faux-ami, comme ils sont nombreux en espagnol. Subir ne veut pas dire subir, sinon ça serait trop facile, mais augmenter. Augmenter comme dans augmentation des prix par exemple, d’ailleurs cela nous fournit un parfait moyen de nous en rappeler. Eh oui, qu’est-ce que les gens subissent le plus de nos jours, l’augmentation des prix pardi (d’où le choix de l’image, la boucle est bouclée). Subir peut aussi voulor dire gravir (comme dans un gravir une montagne) ou, plus communément, monter comme monter dans sa voiture ou monter sur son…
 

Balai

Escobar, le trafiquant qui ne voulait pas devenir balayeur
Transition de fou non? En plus je vous parlais d’Harry Potter dans un de mes derniers articles, ça tombe bien. Balai se dit escoba, pas vraiment de rapport, il va falloir se creuser un peu les méninges.

Si escoba veut dire balai, escobar veut dire balayer. Il ne reste plus qu’à penser à Pablo Escobar. Le plus fameux trafiquants de drogue du 20ème siècle était issu d’un milieu très pauvre et ne pouvant se payer des études, il a commencé à vivre de petits trafics pour ne pas devenir balayeur. Si vous ne savez pas qui est Pablo Escobar, lisez sa biographie (en espagnol bien sûr), c’est bon pour votre vocabulaire et votre culture perso.

Trou

percer un trou
Allez plus qu’un et je vous laisse tranquilles, en plus le lien est direct, ça va nous prendre deux secondes.
 
Trou se dit agujero et si on se penche un peu sur les mots de la même famille, on trouve aguja (l’aiguille) et aguijón qui est quasi transparent et signifie aiguillon. Entre une aiguille (ou un aiguillon) et un trou, il n’y a qu’un pas que je franchis, hop!

Je ne peux pas vous laisser sans vous conseiller de regarder ces quelques minutes de documentaire en espagnol ou on parle du plus gros trou au monde, le trou noir. Ils répètent le mot agujero negro au moins 10 fois, si après ça vous avez pas fixé! ;)
 

 
 
Crédit photo: Gregor Schuster/Corbis

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
mi-parcours

Apprendre l’espagnol en 6 mois (7)

15

mi-parcours

3 mois tout rond

 
Aujourd’hui nous sommes le 15 Novembre et devinez quoi? Cela fait exactement 3 mois que je me suis lancé le défi d’apprendre en l’espagnol en 6 mois et nous sommes donc à mi-parcours.

Tu te demandes probablement où j’en suis. Si tu as suivi les épisodes précédents, tu te rappelles sans doute qu’après la perte de mon iPhone, je me suis rabattu sur Harry Potter y la piedra filisofal en livre audio pour continuer à bosser régulièrement.

Eh bien ça y est, je viens de le finir et je peux dire une chose: je me suis vraiment fait plaisir pendant ces deux semaines! A aucun moment je n’ai eu le sentiment d’être en train de bosser et je ne me suis jamais forcé, j’étais même impatient de pouvoir retourner m’asseoir tranquillement dans un coin du bus mon casque sur les oreilles!

Même si je n’ai fait aucun effort conscient, je pense que lire ce livre m’a aidé à progresser sur plusieurs points importants:

  • Le vocabulaire: Il y a beaucoup de mots qui reviennent assez souvent et à force de les lire ils finissent par rentrer tous seuls. Alors certes il y a des mots qui ne vont probablement plus jamais me servir comme varita (la baguette magique) mais finalement ça reste un pourcentage infime.
  • La familiarisation avec les tournures de phrases espagnoles: sans forcément parler de grammaire pure et dure, l’espagnol a des spécificités pas toujours faciles à appréhender. Je pense notamment à la place de la négation ou des pronoms réfléchis ainsi que la tendance à placer la préposition « a » un peu partout de manière aléatoire du genre seguir a alguien (WTF?). Je crois que je vais pouvoir utiliser tout ça de manière plus naturelle et en évitant la corvée d’ouvrir un bouquin de grammaire.
  • L’assimilation des conjugaisons et des verbes irréguliers: je m’étais déjà pris 5 minutes par jour pendant une semaine pour voir comment les verbes espagnols fonctionnaient mais j’avais vraiment la flemme d’apprendre les verbes de manière active, surtout les irréguliers. Je me disais que savoir conjuguer le verbe chasser à l’imparfait du subjonctif n’allait pas beaucoup me servir et que les formes irrégulières utiles allaient apparaître assez souvent pour que je les retienne. Effectivement le bouquin en est truffé, bon ce n’est pas encore parfait mais j’en ai retenu pas mal.

Un autre truc que je retire c’est que ça vaut vraiment le coup de prendre un livre audio! J’y vois plusieurs avantages non négligeables:

  • Lire et écouter en même temps fait travailler deux sortes de mémoires à la fois ce qui permet de fixer plus facilement.
  • Cela permet de faire du « shadowing » c’est à dire répéter à voix haute avec un petit décalage pour améliorer la prononciation.
  • Cela améliore la vitesse de lecture vu qu’il faut suivre le narrateur. J’aime bien prendre mon temps en français, mis là je n’ai que 6 mois en tout pour réussir.
  • On peut continuer à écouter la cassette même si les mains sont prises par autre chose ou qu’il fait encore (ou déjà) nuit, ce qui n’est pas possible avec un simple livre.

Bon après j’ai vraiment fait de la lecture plaisir, je ne me suis quasiment jamais arrêté sur les mots que je ne connaissais pas ou qui ne ressemblaient pas au français. Il me reste donc à relire de manière consciente armé d’un Stabylo.

Petit bilan de ces 3 mois donc :
- Au bout d’un mois et demi je connaissais 1400 mots.
- Au bout de deux mois je pouvais chatter avec Roberto mon pote mexicain polyglotte.
- Au bout de trois je finissais mon premier bouquin.

Il me reste 3 mois et je compte bien continuer à acquérir du vocabulaire et surtout je vais essayer de mettre l’accent sur l’oral à partir de maintenant. ;)

Crédit image © Ocean/Corbis

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Haut de page